Tout savoir sur la broderie, cet art de décoration des tissus

Mis à jour : mai 18


Tout savoir sur la broderie, cet art de décoration des tissus

La broderie est le terme désignant l'art d'orner un tissu par des motifs cousus au moyen des fils en couleurs. Existant depuis des milliers d'années, la broderie est dérivée de la couture, une autre de nos plus anciennes compétences. Se vêtir avec des vêtements brodés était longtemps considéré comme signe d'abondance et de prestige. Aujourd'hui encore la broderie est hautement considérée en mode et demeure un moyen pour rehausser son style vestimentaire. La broderie vous intéresse ? Découvrez donc avec nous, l'histoire et l'évolution de cet art à travers le temps ainsi que les différentes techniques de broderie employées.


L’histoire de la broderie


Bien que pratiquée depuis très longtemps, il est difficile de reconstituer l'histoire de la broderie avant le VIe siècle. Cependant, le plus vieux tissu brodé découvert jusqu'à présent date de l'antiquité et provient de l'Egypte. En effet, l'Egypte, la Perse, le Babylone, la Palestine, la Phénicie et la Syrie étaient entre-temps des hauts lieux de la broderie. Malheureusement, il reste très peu d'œuvres de broderie antique issus de ces régions aujourd'hui. Mais l'histoire de cet art pourrait remonter jusqu'à la préhistoire.


Les broderies de cette époque ne ressembleraient en rien à celles d'aujourd'hui, pourtant elles témoignaient du statut social élevé de celui qui le portait. Ainsi, porter un vêtement brodé ou posséder des toiles brodées était un signe distinctif des chefs, des sorciers ou d'autres membres importants de la tribu. L'art de décorer le tissu, continuera quand même d'évoluer à travers les époques. Favorisées par le commerce du textile et l'invention de nouveaux outils, de nouvelles techniques de broderie naissent rendant les œuvres encore plus belles.


Ainsi, nous avons la tapisserie de Bayeux, qui est la plus ancienne et la plus célèbre broderie européenne. C'est une toile en laines de couleurs de 70 mètres de long racontant l'histoire de la conquête normande de l'Angleterre ayant eu lieu en 1066.


À la Renaissance, la broderie alors surnommée la peinture à l'aiguille devint l'apanage des jeunes filles qui s'occupaient de broder pour leurs maris et enfants. Il faudra arriver entre le XVe et le XVII pour que la broderie atteigne son apogée. Restée un luxe, elle servait à orner les habits des bourgeois, des membres de la famille royale et des grands dignitaires de l'Église. Chez les gens de classe sociale moyenne ou haute, on pouvait retrouver de la broderie sur presque tout. Ainsi, en dehors des habits, les meubles, les livres, les tissus d'ameublement, les carrosses, la livrée des domestiques et beaucoup d'autres choses étaient brodées.


Cela étant, la demande devint tellement forte que de nombreux ateliers de broderie naquirent afin de la combler. Très vite, il eut une grande concurrence entre ces ateliers et chacun cherchait à affiner sa technique de broderie. Les broderies devinrent donc de plus en plus belles et soignées, augmentant encore la demande.


La broderie à la main


Au fur et à mesure que les siècles passaient, la broderie aussi évoluait continuellement et de nouvelles techniques ou façons de broder furent inventées. Ainsi, si autrefois, les tissus étaient brodés uniquement à la main, on a aujourd'hui la possibilité de faire de la broderie avec une machine à broder. Pourtant, la broderie à la main reste la méthode préférée de beaucoup de brodeurs qui la trouvent plus relaxante.


La broderie à la main peut être elle aussi, divisée en deux autres types de broderies à savoir : la broderie utilisant des fils décoratifs et la broderie utilisant les perles, rubans et pierres pour orner.


La broderie à la main reste la broderie la plus difficile, car elle nécessite beaucoup d'application et peut prendre énormément de temps. Mais bien que fastidieuse elle offre beaucoup de précision et de liberté lorsqu'on maîtrise bien la technique utilisée.


En outre, la broderie à la main regroupe de nombreuses techniques (ou point) dont quelques-unes sont très populaires. On a par exemple les points de croix, le point courant, le banc sur blanc, la peinture à l'aiguille et la broderie de Hardanger.


La broderie à la machine


La première machine à broder fut créée en 1828 par Joseph Heilman. Au début, ces genres de machines étaient uniquement utilisées par des professionnels. Cependant, aujourd’hui les couturiers et les brodeurs amateurs utilisent aussi des machines à broder. Contrairement aux modèles précédents, les appareils sont fabriqués aujourd'hui pour tous les budgets.


Les couturiers ont généralement le choix entre plusieurs types de machines, notamment des machines à broder ou à coudre à mouvement libre. Mais il existe également des machines à broder industrielles très sophistiquées, programmées et contrôlées par ordinateur. Toutefois, elles sont souvent réservées aux utilisateurs plus expérimentés. Les machines à broder n'ont généralement qu'une seule aiguille. Cependant, certains modèles sont livrés avec plusieurs aiguilles pour vous aider à terminer votre projet le plus rapidement possible.


En résumé, la broderie est l’un des arts plastiques les plus anciens. Pratiquée depuis l'antiquité, elle n'a cessé d'évoluer au fil du temps. Son évolution fut d'abord à travers les différentes techniques de broderie à la main. Puis après, il eut les machines à broder, qui rendent la tâche des brodeurs beaucoup moins fastidieuse. Si la broderie était avant un luxe, aujourd'hui les tissus brodés, bien que démocratisés, sont toujours très prisés.


79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout